|Sécurité, Justice & Immigration
RÉPONDRE AU DÉFI SÉCURITAIRE
© Ministère de l’Intérieur / J. Rocha

MESURE N°1

Sécurité, Justice & Immigration Consulter les autres mesures
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
En place
le 25/09/2018
> Met en œuvre la police de sécurité du quotidien (PSQ) de façon prioritaire, avec un renforcement de 20 gendarmes dès 2018 ;
Article mis à jour le 20/10/18

La police de sécurité du quotidien est déployée sur l’île, tant en zone gendarmerie que police. Le renforcement de 20 gendarmes supplémentaires en 2018 est effectif depuis le mois d’août.

En place
le 19/06/2018
> Poursuit l’augmentation des effectifs de la police et de la gendarmerie nationale ;
Article mis à jour le 20/10/18

Depuis le début de l’année 2018, un total de 58 policiers et de 20 gendarmes supplémentaires sont arrivés en renfort. De plus, un 3e escadron de gendarmerie mobile a été maintenu.

En place
le 25/09/2018
> Affecte durablement un 3ème escadron de gendarmerie mobile notamment pour la lutte contre l’immigration clandestine (LIC) et la sécurisation des transports scolaires ;
Article mis à jour le 25/09/18

Le troisième escadron de la gendarmerie mobile venu en renfort au mois de mai est maintenu sur le territoire. Il participe à la lutte contre l’immigration clandestine, à la sécurisation des transports scolaires et à la prévention de la délinquance.

En cours
> Réorganise la carte territoriale de la gendarmerie pour une meilleure couverture du territoire, avec la création de deux brigades, à Koungou en 2018 et à Dembéni en 2019 ;
Article mis à jour le 20/10/18

En zone gendarmerie, une nouvelle brigade a été inaugurée le 17 octobre 2018 à Koungou. Le point d’accueil de la gendarmerie situé à Dembéni a été renforcé. Il préfigure l’installation d’une brigade dans le courant de l’année 2019.

En place
le 19/06/2018
> Crée une compagnie départementale d’intervention au sein de la direction de la sécurité publique ;
Article mis à jour le 26/09/18

La compagnie départementale d’intervention a été créée le 1er septembre 2018 par le biais du renforcement des effectifs de policiers affectés au commissariat de Mamoudzou. Elle sera constituée de 50 policiers.

En place
le 25/09/2018
> Double le nombre de réservistes de la gendarmerie et de la police mobilisable ;
Article mis à jour le 20/10/18

Le nombre de réservistes de la gendarmerie a été doublé : la gendarmerie compte ainsi 88 réservistes contre 30 en 2017. S’agissant de la police nationale, une réserve civile de 20 réservistes a été créée. Ces effectifs sont appelés à augmenter en 2019.

En place
le 19/06/2018
> Engage des actions déterminées de lutte contre le phénomène de bandes.
Article mis à jour le 30/10/18

De nombreuses interpellations ciblées ont été menées au cours des derniers mois. Elles ont permis de démanteler une partie des réseaux, notamment ceux qui ont commis les exactions sur les sites touristiques ainsi que sur le lycée de Kahani au mois de janvier 2018.